ACTUALITÉS

Veiller à la qualité de l’air
Le vendredi 26 novembre 2021

Soucieux de la qualité de l’air sur le territoire communal et en particulier aux abords de la E40, le Collège à l’initiative, du bourgmestre Olivier Maingain et de Gregory Matgen, échevin de l’environnement a adressé un courrier au ministre régional Alain Maron, chargé de l’Environnement.

Prenant connaissance de la campagne « CurieuzenAir » destinée à  mesurer la qualité de l’air en Région bruxelloise, le Collège rappelle que la commune a, à plusieurs reprises, depuis 2019 demandé le placement d’une station de mesure de la qualité de l’air sur son territoire situé à proximité de l’autoroute E40, mais que cette demande, pourtant jugée pertinente par le cabinet du ministre, n’a jamais été suivie d’effets.

Le collège souhaite qu’un dispositif de mesure de la qualité de l’air soit installé à cet endroit et que des aménagements concrets soient réalisés pour améliorer la qualité de l’air aux abords de cet important axe de pénétration dans la capitale.

Courier adressé au Ministre Alain Maron par le Collège de Woluwe-Saint-Lambert, à l’initiative du bourgmestre Olivier Maingain et de Gregory Matgen, échevin de l’environnement

Monsieur le Ministre,

Concerne : Mesure de la qualité de l’air – Parkway E40

Nous avons pris connaissance avec intérêt de la campagne de mesures de la qualité de l’air intitulée « CurieuzenAir » au cours de laquelle des habitants de la Région bruxelloise mesureront le dioxyde d’azote dans leur rue.

Nous savons que cette initiative scientifique portée par l’Université d’Anvers et le mouvement urbain BRAL, est menée en étroite collaboration avec la fondation Bloomberg Philantropies mais également Bruxelles Environnement.

Si cette opération a pour objectif de mieux évaluer les effets du NO2 sur la santé, le NO2 n’est toutefois pas le seul polluant dont il faut s’assurer qu’il n’est pas présent de manière trop concentrée en Région bruxelloise.

Nous vous avions à cet égard adressé, le 21 octobre 2019, un courrier dans lequel nous sollicitions le placement d’une station de mesure de la qualité de l’air sur le territoire de la commune de Woluwe-Saint-Lambert. Nous souhaitions pouvoir mesurer l’impact de pollution causée par le trafic automobile, en particulier au niveau de l’autoroute E40 qui longe plusieurs quartiers de notre commune.

Un conseiller de votre cabinet nous a répondu le 18 février 2020 que le gouvernement régional actuel s’était, en effet, engagé à rénover et à étendre le réseau de stations de mesure de la qualité de l’air au cours de la législature à venir.

Il nous a été précisé que ces nouvelles stations seraient installées de façon privilégiée dans des sites exposés aux émissions du trafic, premier émetteur d’oxydes d’azote en Région bruxelloise. En revanche, il nous a également été annoncé que la station de mesure de la qualité de l’air proche de la E40, située à Gulledelle 100 (anciens bâtiments occupés par Bruxelles Environnement), serait mise à l’arrêt. Il est toutefois important de préciser que celle-ci ne mesuraient pas les particules fines (PM 2.5).

Votre conseiller nous a néanmoins affirmé que l’installation de nouvelles stations de mesures à proximité d’importants axes de pénétration en Région bruxelloise, comme la E40, pourraient être pertinentes et qu’à cet égard la proposition de Woluwe-Saint-Lambert était pertinente.

Depuis lors, nous n’avons plus eu de nouvelles. Qui plus est, depuis la publication du rapport final du Masterplan relatif au « Parkway E40 », publié en décembre 2016, et approuvé par le gouvernement en 2017, et la volonté exprimée par le Ministre-Président, Rudi Vervoort, de transformer cette autoroute, désormais déclassée, en boulevard urbain, très peu de mesures destinées à améliorer la qualité de vie n’ont vu le jour dans cette zone. Le trafic autoroutier y est toujours aussi dense. La limitation de vitesse à 70km/h côté Woluwe-Saint-Lambert, n’est que peu respectée et aucune mesure de végétalisation de l’espace public n’a été prise. Au contraire, de nombreux arbres bordant l’E40 ont été coupés par Bruxelles-Mobilité.

Cet immobilisme a forcément un impact sur la qualité de l’air dans les quartiers de notre commune étant donné que l’E40 constitue une des sources principales d’émission de polluants pour cette partie de Bruxelles.

Nous vous demandons donc, Monsieur le Ministre, de donner suite à notre demande de mesurer officiellement la qualité de l’air à Woluwe-Saint-Lambert le long de l’E40, et notamment la concentration en particules fines (PM 2.5), et d’appuyer auprès du gouvernement régional bruxellois notre demande d’adoption de mesures concrètes et rapides visant à améliorer la qualité de l’air le long de cette même E40 tel que le Masterplan le prévoit.

Nous vous remercions également de nous tenir informés des résultats de la campagne « CurieuzenAir ».

En vous remerciant de l’attention accordée à ce courrier, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Toute première « Assises du Sport » à Woluwe-Saint-Lambert
Toute première « Assises du Sport » à Woluwe-Saint-Lambert
Tous solidaires avec le peuple ukrainien
Tous solidaires avec le peuple ukrainien
Nos préoccupations liées au réaménagement du square Montgomery
Nos préoccupations liées au réaménagement du square Montgomery
Notre avis négatif relatif au projet de la politique régionale de stationnement
Notre avis négatif relatif au projet de la politique régionale de stationnement
Le service citoyen dans la commune
Le service citoyen dans la commune
Tous vos rendez-vous du développement durable
Tous vos rendez-vous du développement durable