ACTUALITÉS

Quand curieusement, le PS se fait le relais de la NVA et du Vlaams Belang…
Le mardi 13 mars 2018

Edito de la liste du Bourgmestre

 Etonnement à la lecture de la tribune libre du seul élu PS au Conseil communal paru dans le numéro de février du journal communal « Wolu-Info ». Visiblement mal informé, ce porte-parole contestait les deux éditions linguistiques du « Wolu-Info », l’une en français, l’autre en néerlandais.

Ce faisant, il se faisait le relais des obsessions linguistiques exprimées par les parlementaires Vlaams Belang et NVA au Parlement bruxellois qui n’ont de cesse d’interpeller le ministre président de la Région bruxelloise sur cette double édition linguistique du journal communal de Woluwe-Saint-Lambert, pourtant respectueuse de la loi sur l’emploi des langues en matière administrative.

A l’évidence, le conseiller socialiste ne devait pas être informé de cette offensive très flamingante pour en être, espérons-le bien involontairement, le relais au conseil communal.

Le Collège veille scrupuleusement à ce que chaque citoyen soit servi dans sa langue.
Le bourgmestre, Olivier Maingain, a été reconnu, après une enquête indépendante réalisée auprès des citoyens par un quotidien néerlandophone, comme le bourgmestre bruxellois le plus respectueux des droits linguistiques de la population flamande de sa commune. Pas étonnant de la part d’un dirigeant politique qui a fait de la protection des minorités culturelles et linguistiques une de ses priorités.

Rappelons que, conformément à la loi sur l’emploi des langues administratives, une commune bilingue n’est pas une commune qui délivre tous les documents dans une version bilingue mais bien une commune qui veille à ce que chaque citoyen reçoive l’information dans la langue nationale de son choix.

Dès lors que la communication est personnalisée, ce qui est le cas pour le journal communal qui est distribué dans les boîtes aux lettres, en tenant compte de l’appartenance linguistique des destinataires, la publication doit être éditée dans la langue de ce destinataire, connue de l’administration communale. C’est l’application stricte de la loi et c’est le choix qu’a effectué le Collège.

Les deux éditions linguistiques ont un contenu comparable, une présentation identique, une mise en page similaire. C’est dire que le Collège veille à une stricte égalité de traitement entre tous les citoyens sans distinction. Nombreux sont d’ailleurs les lecteurs du Wolu-Info, tant néerlandophones que francophones, qui disent toute leur satisfaction quant à la qualité et la diversité de l’information ainsi communiquée.

Ce qui évidemment insupportable aux ultras flamingants, inspirés par la NVA et le Belang, c’est que ce faisant, on connaît précisément la répartition linguistique des destinataires et qu’à l’évidence, contrairement aux fumeuses théories qui cherchent à minimiser l’importance du choix du français par les habitants dans nos communes, la réalité francophone est prédominante. Mais il s’agit là du résultat de la liberté linguistique qu’a tout habitant lors de son inscription au registre de la population.

Faut-il ajouter que l’édition bilingue du journal communal aurait un coût prohibitif et représenterait un gaspillage de papier invraisemblable. En effet, une édition bilingue pour tous les habitants signifierait que le journal communal compterait quelque 120 pages dont la moitié ne serait pas lue par une large majorité de la population. Un non-sens absolu. Notre commune mène une politique environnementale active et dispose d’un Agenda 21 exigeant quant à la réduction des consommations inutiles. Nous avons aussi le ferme espoir que dans un avenir rapproché, nous puissions diffuser le journal communal par voie électronique.  Ceci supposera que les habitants consentent à donner une adresse courriel.  On en reparlera dans les mois à venir mais, en tout cas, même avec l’aide du PS ou d’autres partis…, ni la NVA, ni le Vlaamse Belang ne dicteront leur loi à Woluwe-Saint-Lambert.

Les mandataires de la Liste du bourgmestre

Au Collège : Olivier Maingain (Défi), Eric Bott (Défi), Isabelle Molenberg (Défi), Michèle Nahum (Indépendance Libérale), Jacqueline Destrée-Laurent (Indépendance Libérale), Gregory Matgen (Défi), Xavier Liénart (Indépendant), Philippe Jaquemyns (Défi), Fabienne Henry (Défi)

Au conseil communal :Daniel Frankignoul (Défi), Pierre-Alexandre de Maere d’Aertrycke (Indépendant), Francine Bette (Indépendant), Françoise Charue (Défi), Delphine De Valkeneer (Défi), Aurélie Melard (Défi), Anne Drion du Chapois (Défi), Ariane Calmeyn (Indépendance Libérale), Jean-Jacques Vandevelde (Indépendance Libérale), Quentin Deville (Indépendance Libérale), Sonia Begyn (Indépendance Libérale), Patrick Allaer (Défi), Philippe Dereppe (Défi), Alain Arnould (Indépendance Libérale), Nathalie Riabicheff (Défi)

 

Dans la même rubrique
Cantines scolaires …Quand Ecolo fait pousser des kiwis en Belgique.
Cantines scolaires …Quand Ecolo fait pousser des kiwis en Belgique.
Découvrez les candidats de la Liste du Bourgmestre !
Découvrez les candidats de la Liste du Bourgmestre !
Une charte contre le sexisme
Une charte contre le sexisme
Motion contre le projet de loi sur les visites domiciliaires
Motion contre le projet de loi sur les visites domiciliaires
Olivier Maingain élu « homme politique bruxellois de l’année »
Olivier Maingain élu « homme politique bruxellois de l’année »
Cycle de conférences « La terre notre jardin »
Cycle de conférences « La terre notre jardin »