AGENDA
Attentif au bien-être animal
Le mercredi 16 octobre 2019 à 11h00

Attentive au bien-être animal la commune de Woluwe-Saint-Lambert organise diverses initiatives visant à renforcer les relations entre les maîtres et leurs animaux de compagnie.

Des séances gratuites de coaching canin sont proposées dans les parcs communaux

  •  Apprentissages de l’éducation de base pour chiots et chiens adultes
    Mercredi 09.10 de 8h30 à 10h et de 10h à 11h30
    Parc Pechère (Tomberg, devant l’hôtel communal)
  •  Agressivité vis-à-vis du maître, des autres humains ou des congénères
    Vendredi 11.10 de 8h30 à 10h et de 10h à 11h30
    Parc de Roodebeek (ch. de Roodebeek, haut du parc, dans l’espace de liberté dédié aux chiens)
  • Destructions massives, aboiements, malpropreté
    Samedi 12.10 de 8h30 à 10h et de 10h à 11h30
    A proximité de la plaine de jeux Marcel Thiry (av. M. Thiry, dans la partie engazonnée, située en haut de la plaine de jeux)
  • Peurs, phobies, stress, anxiété
    Mercredi 16.10 de 8h30 à 10h et de 10h à 11h30
    Parc de Roodebeek (ch. de Roodebeek, haut du parc dans l’espace de liberté dédié aux chiens)

Info et réservation obligatoire, nombre de places limités adeline.westerling@gmail.com – 0477/48.46.64

10.10 : Conférence

  • Accueil d’un animal, hébergement et comportement
    Le professeur Claire Diederich, professeur à l’Unité de Recherche en médecine Vétérinaire intégrée de l’université de Namur, reviendra sur les bons comportements à adopter lors de l’accueil d’un animal

Jeudi 10 octobre 2019, 18h30
Hôtel communal, 2, av. Paul Hymans, salle des Conférences (niv -2)

Gratuit

Accès : métro ligne 1, direction Stockel, arrêt Tomberg – bus ligne 28, arrêt Tomberg

Organisée par les services de l’échevin Gregory Matgen, chargé du bien-être animal,

avec le soutien du Département Bien-être animal de Bruxelles Environnement.

 

Evénements à venir
5 novembre 2019 à 20h00
« J’adore mes enfants, mais là je craque ! Prévenir le burn-out parental »
« J’adore mes enfants, mais là je craque ! Prévenir le burn-out parental »