AGENDA
Devoir de mémoire -75e anniversaire du débarquement
Le vendredi 13 septembre 2019 à 10h00

Le Collège accorde une importance particulière au devoir de mémoire, dans le cadre des cérémonies du 75 anniversaire du débarquement des forces alliées sur les côtes normandes, un hommage a été rendu par les associations patriotiques et les autorités communales au mémorial « Me & My Pal » dédié aux unités para-commandos qui se sont battues pour défendre nos valeurs démocratiques. Comme toujours les enfants des écoles communales ont été associés à la manifestation.

Un hommage particulier a également également rendu à Thierry Lauwers, récemment décédé. Sculpteur belge et lui-même para-commando, il est l’auteur de la sculpture « Me & My Pal ». Notons que, s’il existe en Belgique de nombreux monuments rendant hommage au courage des soldats qui se sont battus lors des conflits armés, pour défendre nos libertés au péril de leur vie, Woluwe-Saint-Lambert est la seule commune qui compte un mémorial en hommage aux unités de Para-commandos.

Discours du Bourgmestre Olivier Maingain

Commémoration du 75e anniversaire du débarquement au Mémorial en hommage aux Para-commandos belges

Notre traditionnel rendez-vous de septembre en ce lieu si évocateur de la fraternité des Para-commandos est toujours un moment particulièrement apprécié par les anciens qui ont servi notre pays dans ces unités d’élite que sont les paras et les commandos aujourd’hui unis en un seul régiment. En cette année du 75ème anniversaire de la libération de la Belgique du joug de l’occupant nazi, nous savons quelle est votre fierté, chers anciens, d’avoir honoré, par votre engagement, une des plus belles traditions de notre armée belge. Trop souvent dans l’histoire, les peuples ne retrouvent leur dignité qu’après avoir subi les pires atrocités et parfois connu les conséquences honteuses de la trahison de ceux qui se sont mis au service de l’occupant.

L’honneur de notre pays, que vous représentez, avec tous ceux qui ont eu le courage de faire face à l’ennemi au cours de la Seconde Guerre mondiale, nous dit que seule une forte exigence personnelle et collective, seul un sens exceptionnel du devoir peuvent vaincre la puissance terrifiante et méthodique d’un régime autoritaire, fasciste. Et l’on sait – car les historiens en ont fait l’analyse lucide – que le fascisme ne gagne en puissance qu’à cause de la succession des lâchetés individuelles, parfois partagées par un plus grand nombre. Ces lâchetés successives amènent certains à aller encore plus loin dans l’ignominie, en assumant la collaboration, c’est-à-dire la participation active à l’œuvre d’anéantissement de la dignité humaine qui caractérise tout régime autoritaire fasciste. Il est insupportable de savoir que depuis des dizaines d’années, les collaborateurs du régime nazi en Belgique ont pu bénéficier d’une forme de retraite de l’état allemand avec indemnités sonnantes et trébuchantes.

J’ai été amené à dénoncer ce scandale à la tribune du Parlement belge et j’ai obtenu des partis démocratiques qu’ils adoptent une résolution invitant la République fédérale allemande à donner des explications et à mettre fin à ce régime de faveur dont bénéficient les traîtres. J’ose espérer que dans le Parlement, renouvelé à la suite des élections du 26 mai, il se trouvera des voix fortes et des engagements sincères pour poursuivre le travail ainsi entrepris. N’en déplaise à ceux qui osent affirmer « que les collaborateurs avaient leurs raisons », nous ne pourrons jamais accepter qu’ils bénéficient d’une quelconque reconnaissance car ce serait la perpétuation de la trahison, la perpétuation de l’atrocité subie par les femmes et les hommes qui ont eu le courage de les combattre.

En cette période où, à nouveau, des courants politiques cherchent à imposer à l’Europe le reniement des valeurs démocratiques et des libertés fondamentales, nous ne pouvons nous résigner à accepter de nouvelles lâchetés. Au contraire, l’Europe ne sera respectée et grande qu’en restant la garante universelle de la dignité humaine. Grâce à votre présence aujourd’hui, par l’association à cette cérémonie de délégations venant d’autres pays européens, de France et du Portugal en particulier, par la solidarité qu’expriment les autorités de la ville de Mouscron dont je salue la présence, délégation conduite par Madame Brigitte Aubert, bourgmestre, par la solidarité que les militaires d’active, officiers et sous-officiers, expriment à leurs anciens camarades, je vous dis que notre vigilance collective et notre détermination inébranlable nous permettent de garder espoir et plus encore de rassembler et d’inviter les jeunes ici présents à apprendre que le devoir de mémoire n’est pas que l’héritage des engagements du passé, mais est aussi un pressant appel à être, aujourd’hui, à la hauteur de ces engagements.

L’inauguration il y a 5 ans, presque jour pour jour le 5 septembre 2014, de ce mémorial en hommage au courage des soldats Para-commandos qui, tous, ont, chevillée au corps cette forte exigence démocratique.

La sculpture « Me &My Pal », œuvre créée par le sculpteur Thierry Lauwers, nous parle de la fraternité des Para-commandos, nous rappelle la réalité de leur engagement miliaire. Ne pas abandonner un des siens sur le champ de bataille, c’est la volonté d’assumer la nécessaire solidarité humaine pour préserver le devoir d’humanité. Cette cérémonie est d’autant plus émouvante que Thierry Lauwers nous a quittés il y a quelques mois. Lui qui fut sous-officier du régiment Para-Commando, était particulièrement à même de restituer les valeurs chères à cette unité. Bien loin de la notion de combat ou d’affrontement, il a tenu à ce que cette œuvre soit porteuse d’espoir en évoquant la fraternité, la solidarité et l’entraide, en représentant un soldat qui apporte son soutien, au sens premier du terme à l’un de ses frères d’arme. Saluons la mémoire de Thierry Lauwers, artiste belge, de renommée internationale. Dessinateur, peintre et surtout sculpteur dont les œuvres sont exposées un peu partout dans le monde et qui a collaboré à l’organisation de nombreuses expositions d’art pour de prestigieuses institutions, en Europe, en Asie et aux Etats Unis. Nous inaugurerons, dans quelques minutes, un panneau didactique qui retrace la carrière de ce grand artiste.

Je tiens à remercier et à féliciter toutes les personnes qui ont contribué à l’organisation de cette cérémonie, et tout particulièrement Jean-Jacques Vandevelde et Marc Janssen. Je remercie les ateliers Crombé d’avoir gracieusement réalisé les deux plaques sur lesquelles figurent les symboles des unités para-commandos, qui seront dévoilées dans quelques instants. Il est de notre devoir de démocrate de maintenir vivace, à travers ces commémorations patriotiques, la mémoire des épreuves qui ont mis en péril nos droits démocratiques et d’honorer ceux qui ont combattu pour préserver nos libertés. Souvenons-nous de la phrase d’Albert Einstein : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire »

Olivier Maingain

Bourgmestre

 

 

Evénements à venir
22 septembre 2019 à 10h00
22.09 – Woluwe-Saint-Lambert à bicyclette
22.09 – Woluwe-Saint-Lambert à bicyclette
22 septembre 2019 à 10h00
22.09 – Un dimanche à la ferme urbaine Hof Ten Berg
22.09 – Un dimanche à la ferme urbaine Hof Ten Berg
24 septembre 2019 à 20h00
24.09 – conférence : Comment poser des limites à ses enfants ?
24.09 – conférence : Comment poser des limites à ses enfants ?
11 octobre 2019 à 0h00
3 > 11.10 Expo « Salaire vital » l’importance du commerce équitable
3 > 11.10 Expo « Salaire vital » l’importance du commerce équitable
16 octobre 2019 à 11h00
Attentif au bien-être animal
Attentif au bien-être animal